Accueil Nutritions Allaitement maternel : bénéfices prouvés pour le bébé et sa maman

Allaitement maternel : bénéfices prouvés pour le bébé et sa maman

L’allaitement est le meilleur moyen de fournir une alimentation idéale pour la croissance et le développement du nourrisson. Au Togo, les efforts sont faits dans la promotion de l’allaitement exclusif au niveau des formations sanitaires qu’au niveau communautaire par les relais communautaires. Le taux de l’allaitement exclusif au cours des six premiers mois de la vie est passé de 57 % en 2013 à 65,4 % en 2017 selon les statistiques. L’initiation précoce de l’allaitement au sein (dans l’heure suivant la naissance) est passée de 61 % en 2013 à 48,3 % au cours de la même période.

Si tous les bébés étaient nourris exclusivement au sein dès la naissance, 1,5 million de vies pourraient être sauvées chaque année. « Car le lait maternel est un aliment parfait, auquel aucun produit manufacturé ne peut être comparé, pour nourrir le bébé pendant ses premiers mois de la vie », précise Dr Mouawiyatou Bouraima, Chef division de la nutrition au ministère de la santé et de l’hygiène publique.

Que contient le lait maternel ?

Le lait maternel possède toutes les qualités nutritionnelles pour répondre totalement aux besoins du nourrisson. Il contient des protéines, des lipides, des glucides et des minéraux en quantité suffisante.

« Le lait maternel contient plus de 200 composantes. Sa composition s’adapte d’ailleurs aux besoins du bébé. On y trouve également de nombreux facteurs protecteurs contre les infections (immunoglobulines, cellules immunitaires…) ainsi que certaines substances aidant à la digestion et à l’absorption des nutriments. La composition du lait maternel évolue constamment en fonction de l’âge de l’enfant et du moment de la tétée pour s’adapter à ses besoins», détaille Dr Mouawiyatou Bouraima.

Quelles différences avec le lait artificiel ?

D’abord, le lait maternel contient beaucoup moins de protéines que le lait industriel, mais cette quantité reste parfaitement adaptée aux besoins du nourrissons. En outre, celle-ci va encore diminuer au fur et à mesure des jours pour laisser place à davantage de lipides et de sucres. Ce n’est pas tout.

«Le lait maternel contient des acides gras polyinsaturés à longue chaîne, qui jouent un rôle important dans le développement du cerveau et de la rétine, ainsi que des oligosaccharides, ces sucres qui participent à la prévention des infections», ajoute Dr MouawiyatouBouraima.

Quels bénéfices pour l’enfant ?

Quand une femme accouche, elle doit mettre au sein son bébé dans l’heure qui suit l’accouchement. Ce simple acte a beaucoup de bienfaits. « Le fait de mettre l’enfant au sein immédiatement  lui permet de recevoir le premier lait qu’on appelle le colostrum que les populations de certaines régions qualifient de lait sale. « Le colostrum est trois fois plus riche en vitamine A et dix fois plus riche en bêta carotène que le lait mature.  A cause de sa forte teneur en vitamine A, en anticorps et en d’autres facteurs protecteurs, le colostrum est souvent considéré comme le premier vaccin du bébé », explique Dr Mouawiyatou Bouraima.

Ainsi, les enfants nourris exclusivement au lait maternel pendant les six premiers mois de leur vie ont les meilleures chances de s’épanouir pleinement tout au long de leur enfance et de leur adolescence.

L’allaitement joue un rôle dans la prévention des infections et des maladies. « Quel que soit le niveau socio-économique du pays, les bébés allaités ont moins de risque de faire des diarrhées aiguës, des infections ORL. L’allaitement prévient l’obésité, les allergies (eczéma, asthme) chez les bébés prédisposés, et contribue à la synthèse des membranes cellulaires, dont celles du système nerveux central, puis baisse des risques d’anémie et du syndrome de la mort subite du nourrisson. L’allaitement contribue à une croissance et à un développement en bonne santé, en protégeant les enfants pendant les deux premières années cruciales de la vie, mais aussi plus tard», indique le spécialiste.

Liens affectifs entre la mère et l’enfant

L’allaitement est un moment d’échanges privilégié entre la mère et son enfant qui renforce les liens affectifs. De nombreux psychologues insistent sur l’importance de l’allaitement sur le comportement psychoaffectif du nourrisson. Il a été démontré que les enfants qui sont nourris au sein de la première heure jusqu’à 6 mois voire deux ans, ont une étroite relation à l’avenir, avec leur maman. « L’allaitement induit des contacts peau à peau fréquents ; le toucher joue un grand rôle pour le nouveau-né qui prend connaissance du monde qui l’entoure à travers ces premiers contacts.  Le bébé reconnaît l’odeur de sa mère et celle de son lait, tout comme la mère sait distinguer l’odeur de son bébé. Or le lien d’attachement se tisse aussi autour de l’odeur reconnue », souligne DrMouawiyatouBouraima.

L’allaitement répond non seulement aux besoins nutritifs du bébé, mais aussi à son besoin de chaleur et de sécurité.

Et pour la mère ?

Les femmes qui allaitent exclusivement jusqu’à l’âge de six mois en retirent également des bénéfices. D’après Dr Bouraima, « l’allaitement précoce permet par exemple à l’utérus de retrouver sa forme normale plus rapidement (via la sécrétion d’une hormone, l’ocytocine) et elles préviennent hémorragies du post-partum et endométrites (infection de la muqueuse utérine). C’est-à-dire que cela permet à la maman d’expulser le placenta sans perdre beaucoup de sang. Cela minimise l’hémorragie de la délivrance». L’allaitement a également un impact sur la perte de poids pris pendant la grossesse, puisqu’il augmente les dépenses énergétiques.

Autre avantage : l’allaitement exclusif et prolongé retarde le retour des menstruations. « L’allaitement est une contraception naturelle, qui porte le nom de «méthode de l’allaitement maternel et de l’aménorrhée» (MAMA) fiable à 98% si les trois conditions suivantes sont respectées à savoir : l’enfant doit avoir moins de 6 mois, la mère ne doit pas avoir de saignement, l’enfant doit téter de nuit surtout comme de jour et ne prendre aucun autre aliment que le lait maternel », explique le spécialiste.

En outre l’allaitement diminue le risque d’ostéoporose à la ménopause ainsi que le risque de développer un cancer du sein ou des ovaires. Le lait maternel est pratique, car il est toujours prêt. Il est aussi économique. Enfin, il est écologique, car il ne laisse aucun déchet et ne nécessite aucun transport.

Les politiques doivent davantage œuvrer à l’amélioration de la nutrition tout au long du cycle  de vie en favorisant et en soutenant les soins et les pratiques alimentaires, dont l’allaitement exclusif pendant les six premiers mois et la poursuite de l’allaitement jusqu’à l’âge de 2 ans et au-delà, avec une alimentation de complément appropriée

Abel O.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici