Accueil Actualité Infections chez le drépanocytaire : Les conseils du Dr Hèzouwè Magnang aux...

Infections chez le drépanocytaire : Les conseils du Dr Hèzouwè Magnang aux patients

Dr Hèzouwè Magnang, Directeur du CNRSD

C’est à un véritable exercice d’éducation thérapeutique des patients, que s’est livré ce samedi 25 juin 2022, le Directeur du Centre national de recherche et de soins aux drépanocytaires (CNRSD). « Les infections chez le drépanocytaire : causes et moyens de prévention », c’est en effet le thème au centre d’une conférence publique animée par Dr Hèzouwè Magnang, une activité qui rentre dans le cadre de la célébration de l’édition 2022 de la journée mondiale de lutte contre la drépanocytose.

Les infections constituent la première cause de mortalité chez le drépanocytaire surtout chez les drépanocytaires de moins de trois (03) ans. D’où cette nécessité d’entretenir patients qui viennent se soigner dans ce centre sur les causes des infections et également sur les moyens de prévention.

Selon le Dr Hèzouwè Magnang, médecin hématologue, Directeur du CNRSD, les infections sont un facteur déclenchant de crises vaso-occlusive (complication caractérisée par une obstruction locale de la circulation sanguine) chez le drépanocytaire.

Au rang des causes, figure le mauvais fonctionnement de la rate chez le drépanocytaire dès la naissance (asplénisme fonctionnel). « En grandissant avec la survenue de crises vaso-occlusive, cela va aggraver ce dysfonctionnement de la rate », a-t-il expliqué.

Lire aussi : La prévention, seul moyen pour un meilleur contrôle de la drépanocytose

A cela s’ajoute l’altération du système de complément qui est un ensemble de protéine du système immunitaire dont l’activation aboutit à la destruction des microbes responsables d’infections, de même que l’absence de vaccination, l’exposition aux piqûres de moustiques, une mauvaise hygiène alimentaire et corporel et les comportements sexuels à risque.

« Quand on parle d’infection, la prise en charge est couteuse et ce n’est pas toutes les fois qu’on s’en sort très bien. Il y a malheureusement des fois où nous perdons nos patients. Les infections, à travers la fièvre qu’elles vont donner, peut être également un facteur déclenchant de la crise vaso-occlusive ce qui devient un cercle vicieux puisque la crise vaso-occlusive va elle-même entretenir la survenue d’infections, ce qui devient un cercle vicieux dans lequel tourne le drépanocytaire », a indiqué Dr Magnang.

Dr Hèzouwè Magnang animant la conférence

En guise de prévention, il a invité les patients à prendre soin d’eux en observant les règles d’hygiène pour éviter les infections qui pourront aggraver leur maladie. Dormir sous un moustiquaire, ne pas oublier de prendre ses doses de vaccin, se laver régulièrement les mains surtout après les toilettes et avant de manger, tailler régulièrement ses ongles et se brousser   régulièrement ont été les conseils prodiguer au public présent. Lesquels conseils sont également valables à l’ensemble de la population.

« La drépanocytose est une maladie redoutable qui a de nombreuses complications et qui fait énormément dépenser. Je ne souhaite pas que des jeunes qui ne sont pas encore mariés tombent dans ce piège. Et pour éviter ce piège, il faut connaître son statut hémoglobinique, savoir quel type d’hémoglobine on a avant de faire son choix. Quand on a une hémoglobine anormale, on doit choisir un conjoint qui porte que de l’hémoglobine A (un sujet AA). C’est à ce seul prix qu’on peut éviter des enfants drépanocytaires », a ajouté le Directeur du CNRSD

Séance de dépistage

« La drépanocytose est une maladie évitable et chacun peut faire le choix de l’éviter à ses enfants », a-t-il conclut, invitant les personnes qui vivent déjà avec la maladie,  de se rendre au CNRSD sis à l’entrée du CHU Campus de Lomé pour une prise en charge adéquate.

La conférence s’est déroulée en présence du président de la Fédération des associations pour un meilleur contrôle de la drépanocytose au Togo (FAMCDT), ATSU Dieudonné. Elle a été également marquée par une séance de dépistage gratuit.

David Soklou / Grâce Dagona