Accueil Actualité La prévention, seul moyen pour un meilleur contrôle de la drépanocytose

La prévention, seul moyen pour un meilleur contrôle de la drépanocytose

La drépanocytose est encore appelée anémie falciforme

Le monde entier célèbre ce 19 juin, l’édition 2022 de la journée internationale de lutte contre la drépanocytose, une maladie héréditaire évitable.

« Drépanocytose et prise en charge » : c’est le thème retenu pour cette célébration qui vise à attirer l’attention des médecins traitant sur leurs rôles dans l’offre de soins aux drépanocytaires.

Il s’agit en outre de sensibiliser la population sur l’existence de cette maladie, les moyens de prévention et les traitements disponibles.

Au Togo, les formes symptomatiques concernent 3,9 % de la population tandis qu’environ 16 % de la population seraient porteurs silencieux du gène de la maladie, selon les données d’étude hospitalière.

« La guérison de la drépanocytose n’est pas accessible même dans les pays industrialisés. C’est pour cela que la prévention à travers la sensibilisation et le dépistage demeure le seul moyen pour le contrôle de la drépanocytose au Togo et dans le monde entier », a expliqué le Directeur du Centre national de recherche et de soins aux drépanocytaires (CNRSD), Dr MAGNANG Hèzouwè au cours d’une conférence de presse tenue le 10 juin dernier à Lomé.

« A toutes les personnes qui vivent avec la drépanocytose, je les encourage vivement à se faire suivre par un médecin, qu’il soit spécialiste (pédiatre ou hématologue) ou qu’il soit généraliste. C’est à ce prix qu’on peut espérer vivre mieux avec cette maladie en évitant ses nombreuses complications », a-t-il indiqué.

« La drépanocytose est une maladie génétique héréditaire due à la présence d’une hémoglobine anormale appelée HbS en remplacement de l’hémoglobine normal appelée HbA. La présence à un taux élevé de l’HbS affecte la qualité des globules rouges qui au lieu d’être arrondis et souples, deviennent rigides sous forme de croissant de lune. Il ne s’agit donc pas d’une maladie infectieuse d’une maladie contagieuse. C’est une maladie transmise par les deux parents lorsqu’ils sont porteurs chacun du gène de la drépanocytose et bien souvent, ces derniers ne présentent pas de symptômes de cette maladie », a expliqué Dr MAGNANG Hèzouwè.

Il est conseillé pour les personnes qui veulent de marier, de réaliser d’abord l’électrophorèse avant toute prise de décision. En cas de résultats positifs des deux côtés, la meilleure décision est de mettre fin au projet de mariage au risque d’une vie compliquée non seulement pour le couple, mais aussi pour les enfants qui risquent de faire régulièrement des crises.

Les activités inscrites au programme de cette célébration ont démarré depuis le 10 juin avec les sensibilisations, des séances de dépistage, une séance de gymnastique. Il est également prévu une conférence-débat le 25 juin prochain sur le thème « prévention et prise en charge des infections chez le drépanocytaire ».

La Fédération des Associations pour un meilleur contrôle de la drépanocytose au Togo (FAMCDT) et l’Association togolaise de lutte contre la drépanocytose (ATLD) sont également associées au CNRSD pour les activités de cette célébration contre la maladie.

David S.