Accueil Actualité « Parvenir à une Afrique exempte de paludisme »

« Parvenir à une Afrique exempte de paludisme »

Dr Matshidiso Moeti Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique

Le monde célèbre ce 25 avril, l’édition 2022 de la journée mondiale contre le paludisme. « Innover pour réduire la charge du paludisme et sauver des vies » : c’est le thème retenu pour cette célébration dans l’objectif de renforcer le développement de nouveaux outils pour la lutte contre la maladie qui demeure un problème majeur de santé publique surtout en Afrique.

Dans son message de circonstance, la Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique Dre Matshidiso Moeti est revenue sur les succès importants enregistrés en 2021 en matière de lutte contre le paludisme, avec des « recommandations historiques » quant à l’utilisation du premier vaccin antipaludique RTS,S publiées par l’Organisation mondiale de la Santé en fin 2021.

« Malgré un certain ralentissement des progrès accomplis en matière de réduction des cas et des décès dus au paludisme et en dépit des perturbations des services de santé liées à la COVID-19, force est de constater que nous sommes bien plus lotis que nous ne l’étions en 2000. Nous devons absolument recréer cette dynamique et consolider les avancées récentes », a indiqué Matshidiso Moeti.

« Parmi les autres réalisations notables figure la transposition à une plus grande échelle des projets pilotes d’administration du vaccin RTS,S au Ghana, au Kenya et au Malawi, qui ont permis de toucher près de 900 000 enfants », a-t-elle fait savoir.

« Nous devons aussi travailler sur la résistance aux médicaments et aux insecticides, et nous concentrer sur les nouvelles souches de paludisme qui apparaissent dans la Région et s’avèrent plus difficiles à détecter et à traiter », a ajouté la Directrice régionale de l’OMS, soulignant également la nécessité de doter les ménages et communautés de moyens d’action pour participer activement à la lutte contre la maladie.

« Ensemble, nous pouvons accélérer nos efforts pour parvenir à une Afrique exempte de paludisme », a-t-elle conclut.

Selon l’OMS, au cours de l’année 2021, environ 95 % des 228 millions de cas estimés ont été détectés dans la Région africaine de l’OMS, pour 602 020 décès.

Par ailleurs, les six pays les plus rudement touchés par le paludisme dans la Région concentrent près de 55 % de la morbidité et 50 % de la mortalité imputable à cette maladie dans le monde entier.

David S.