Accueil IST/VIH SIDA Plus de 97 % des PVVIH sous antirétroviraux au Togo

Plus de 97 % des PVVIH sous antirétroviraux au Togo

En matière de couverture de soins liés au VIH Sida, le Togo se signale par des progrès remarquables par rapport à certains objectifs fixés au niveau international.

En effet, pour ce qui concerne l’objectif  des 3×90 de l’ONUSIDA, les efforts du Togo selon les statistiques du CNLS-IST, se présentent comme suit : 69 % des PVVIH connaissent leur statut et plus de 97 % parmi elles reçoivent les antirétroviraux nécessaires à leur prise en charge.

Par contre, le grand défi à relever réside dans l’augmentation de l’offre de services de la charge virale, selon le Pr Vincent Pitché, coordonnateur du Secrétariat permanent du CNLS-IST.

L’objectif  des 3×90 est en effet relatif au fait que 90 % des personnes vivant avec le VIH (PVVIH) connaissent leur statut, que 90 % parmi ces personnes séropositives reçoivent des antirétroviraux et 90 % parmi ces dernières ont une charge virale non détectable.

 « Nous allons collectivement nous pencher avec plus d’acuité sur la résolution du problème d’accès à la charge virale en 2021 », a rassuré le Pr Vincent Pitché, à l’occasion de la célébration le 1er décembre dernier de l’édition 2020 de la journée mondiale du Sida au Togo.

Lire aussi : Togo : Comment la lutte contre le VIH Sida a été impactée par la Covid-19

Selon les statistiques en fin 2020, plus de 76.000 PVVIH étaient sous traitement au Togo, contre 70.000 en 2019 et 64.000 en 2018.

Il faut noter qu’en termes de prévention du Vih de la mère à l’enfant, le Togo présente un taux de couverture géographique des sites PTME de 84 % et plus de 76 % des femmes enceintes séropositives attendues en 2019 avaient reçu des traitements ARV.

David S.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici