Accueil Actualité Prise en charge des fentes labio-palatines au Togo : Les médias appelés...

Prise en charge des fentes labio-palatines au Togo : Les médias appelés à jouer leur partition

Une vue des journalistes participant à la formation

Quels peuvent être les rôles et responsabilités des journalistes dans la prise en charge complète des fentes labio-palatines au Togo ? Le sujet a fait l’objet d’un atelier de formation et d’échanges tenu les 19 et 20 janvier 2023 à Lomé. C’est une initiative de l’ONG internationale Smile Train qui vise justement à amener les Hommes de médias à connecter les victimes de cette pathologie congénitale au personnel soignant spécialisé pour une prise en charge complète et gratuite.

Les fentes labio-palatines sont des malformations congénitales fréquentes ailleurs comme au Togo. Les statistiques font état de ce qu’à l’échelle mondiale, un enfant sur 700 naît avec une fente labiale ou palatine.

Au Togo, au moins 120 cas ont été traités en 2022, selon le Pr Akakpo-Numado Grégoire, chirurgien pédiatre au CHU Campus de Lomé. Un chiffre qui selon lui, risque d’augmenter avec la sensibilisation et l’information de la population, un rôle que les médias sont appelés à jouer.

Responsabilité des journalistes

Au cours de la formation de deux jours, les journalistes ont été à cet effet outillés sur les fentes labio-palatines, avant d’être appelés à œuvrer pour une sensibilisation de la population sur la réalité de ces malformations et surtout sur la gratuité de la prise en charge au Togo grâce au soutien technique et financier de l’ONG Smile Train.

Les responsables de Smile Train notamment Dr Nina Capo-Chichi, représentante Afrique de l’Ouest de l’organisation et la responsable communication en Afrique Mme Emily Manjeru ont appelé les professionnels de média à faire preuve de beaucoup d’éthique et à respecter la dignité des patients dans le traitement des informations liées à ces malformations qui heurtent la sensibilité.

Dr Nina Capo-Chichi dans une présentation

« Nous attendons que l’information soit partagée, que la communication soit faite et que le citoyen au fond de son village ait l’information que les fentes labio-palatines sont prises en charge et que ce citoyen connaisse les centres de prise en charge de ces pathologies au Togo », a indiqué  l’une des formatrice en la personne de Mme SANNI Sesime, chirurgienne pédiatre au CHP d’Anèho.

Que savoir des fentes labio-palatines ?

Les fentes labio-palatines sont une anomalie congénitale ou une malformation que présentent certains enfants. « Les fentes labio-palatines sont une malformation congénitales, un défaut de soudure de bourgeons. C’est une anomalie qui se produit au cours de la formation du bébé. Il ne s’agit pas d’envoutement ou de malédiction », a indiqué Mme SANNI Sesime. Elle a expliqué que les enfants victimes ne sont ni des « enfants sorciers », ni des enfants à diviniser ou à cacher.

Le Pr Akakpo-Numado a pour sa part fait comprendre que quand la fente touche la lèvre, on parle de fente labiale. Le palais c’est-à-dire le haut de la bouche peut être aussi fendu. Au niveau du haut de la bouche, il y a l’os et ce qu’on appelle le voile. L’os et le voile peuvent être fendus. Il peut avoir une fente palatine complète, ou simplement une fente du voile du palais. La fente peut intéresser la lèvre jusqu’au niveau du palais. On parle de fente labio-palatines. Cette anomalie peut être unilatérale (côté gauche ou droit) ou fente labio-palatines bilatérale (les deux côtés à la fois).

Mme Emily Manjeru dans une présentation

« L’individu qui a une fente labiale ne peut pas se présenter à l’aise dans la société. Et celui qui présente une fente palatine ne peut pas s’exprimer correctement », a-t-il précisé.

Par ailleurs, la prise en charge des fentes labio-palatines est pluridisciplinaire avec l’intervention de plusieurs spécialistes sur le même patient à savoir les chirurgiens, l’orthodontiste, le nutritionniste, les orthophonistes, les ORL et les pédiatres.

Prise en charge gratuite au Togo

A ce jour, la prise en charge de cette pathologie est gratuite au Togo, avec le soutien de Smile Train.  « Le patient ne dépense pas un franc, grâce à l’ONG Smile Train qui nous fournit gratuitement tout ce qu’il faut. En plus des médicaments, ils nous fournissent aussi du matériel nécessaire pour que nous puissions travailler à l’aise. Ils font vraiment tout ce qu’il faut pour nous mettre à l’aise pour que nous prendre en charge ces patients. Donc c’est grâce à Smile Train que la prise en charge est gratuite pour les patients », a fait savoir Akakpo-Numado, et d’ajouter qu’ « il n’y a aucune raison pour trainer à vie une maladie. Il n’y a aucune raison de trainer une malformation comme les fentes labio-palatines qu’on peut soigner gratuitement au Togo ».

« (…) aujourd’hui, nous avons la compétence au niveau du corps soignant togolais qui prend bien en charge ces malformations. Les résultats sont là, nous avons déjà pris en charge une centaine d’enfants sur le territoire togolais depuis l’année passée et nous avons les résultats qui sont bons et prometteurs. Donc il n’y a pas de raison de ne pas amener un enfant qui souffre de fentes labio-palatines à l’hôpital pour être pris en charge », a pour sa part martelé Mme Sanni Sesime.

Au Togo, les centres de prise en charge sont notamment le CHU Campus, le CHP Anèho, et le CHU Kara.

Cas d’une fente labiale (©Smile Train)

Pour rappel, Smile Train est une organisation caritative internationale dédiée aux enfants qui offre de la chirurgie réparatrice et des soins complets des fentes labio-palatines entièrement gratuits à des enfants dans plus de 90 pays avec le seul objectif de leur donner la chance de sourire.

Le modèle durable de cette ONG donne aux médecins locaux la capacité d’offrir des soins des fentes labio-palatines dans leurs propres communautés.

Sur le continent africain, Smile Train propose des interventions chirurgicales gratuites et des soins complets pour les fentes labiales dans 42 pays dont le Togo, avec 230 partenaires actifs et plus de 390 centres de traitement. Depuis plus de 20 ans, les partenaires médicaux locaux de l’Ong ont déjà réalisé plus de 170.000 opérations de fente qui ont changé la vie des patients.

David Soklou