Accueil Actualité Togo : Des cas de méningite enregistrés dans les Savanes, voici les dispositions...

Togo : Des cas de méningite enregistrés dans les Savanes, voici les dispositions à prendre

Prof. Moustafa Mijiyawa, Ministre de la santé

Au Togo, des cas de méningite ont été enregistrés dans la région des Savanes, plus particulièrement dans le district de l’Oti-Sud.

Dans un communiqué en date de ce 15 janvier 2023, le ministre de la santé Pr Moustafa Mijiyawa a indiqué que des investigations sont en cours pour la recherche d’éventuels cas dans la communauté en vue de leur prise en charge précoce.

Le document renseigne par ailleurs que des dispositions sont prises, notamment l’organisation de la prise en charge des cas dans les formations sanitaires, le renforcement de la détection précoce à travers la recherche active des cas dans la communauté et la confirmation au laboratoire, et la sensibilisation de la population sur les mesures préventives et la conduite à tenir en cas de signes de suspicion.

Les mesures à prendre

Afin de prévenir la maladie, la population est invitée à éviter de rester en milieu poussiéreux ou se protéger le nez et la bouche contre la poussière, se laver régulièrement les mains avec de l’eau et du savon; se protéger le nez et la bouche en cas d’éternuement et de toux, éviter le contact étroit avec les personnes malades; se faire vacciner: la vaccination est la mesure préventive la plus efficace.

En cas de symptômes, il est conseillé de se rendre dans la formation sanitaire la plus proche pour une prise en charge adéquate et rapide.

Lire aussi : Nouvelle offensive contre la Méningite au Togo

Pour rappel, la méningite est une maladie contagieuse, grave, pouvant être causée par plusieurs germes et qui se manifeste essentiellement par une forte fièvre d’apparition brutale, des maux de tête, des vomissements, une raideur du cou, un coma ou une altération de la conscience et des convulsions.

Elle se transmet d’un malade à une personne bien portante à travers la toux, l’éternuement et la salive. La promiscuité peut favoriser la transmission de la maladie.

« La présence d’un seul signe doit alerter », fait savoir le ministre de la santé qui compte sur le civisme la vigilance de tous afin de prévenir et lutter efficacement contre la maladie.

Il faut souligner que chaque année, les épidémies de méningite bactérienne sévissent dans une vaste région d’Afrique subsaharienne, la « ceinture de la méningite ». Cette zone comprend 22 pays allant du Sénégal à l’Ouest à l’Éthiopie à l’Est et abrite  500 millions d’habitants.

Dans son combat contre la maladie, le Togo avait organisé entre juillet et août 2021, une campagne de vaccination de rattrapage avec les vaccins MenAfriVac et le MenACW135, couplée de l’administration de la vitamine A et de déparasitage à l’Albendazole dans les régions des Savanes, de la Kara, Centrale et des Plateaux.

La Rédaction